Moulim El Aroussi

Omar Saâdoune et Ana Matey ont préféré travailler sur l’idée de la frontière et les limites de la langue. Des plastiques, des pochettes remplies de souffle furent distribuées au public invité à y introduire un message sous forme de papier sans écriture.

Un message muet qui allait envelopper les corps des artistes et scotcher leur corps avant de défaire les barrières manière de dire que les humains ont créé les limites et c’est à eux de les annuler.

Moulim El AroussiCritique d’art / CuratorLE CORPS EN ACTE PERFORMEURS MAROCAINS EN ESPAGNE
Philippe GUIGUET-BOLOGNE

…Les crânes d’Omar Saadoune ne sont pas funèbres : ils célèbrent la vie, l’envie, le désir. D’une certaine façon, ils sont bien vivants et accompagnent leur public comme ce Monsieur Loyal de la clownerie, à la fois pitre lui-même, mais aussi narrateur du spectacle, maître du jeu et conscience de la scène qui se joue. Mais les crânes d’Omar Saadoune ne sont pas insouciants – on pourrait oser écervelés ! – pour autant, et malgré tous les efforts qu’ils déploient pour se parer des attributs du divertissement, ils demeurent des objets liés à la mort et, pire – car cela, l’âme humaine peut concevoir -, à la fin, à la décomposition et à la déchéance. Ces têtes de mort auraient en fait à voir avec les effigies de la révolte, de la lutte et de la fortune, qu’elle soit bonne ou mauvaise, peintes sur les pavillons corsaires : au pays de la course, le Maroc demeurant célèbre pour ses pirates mandatés, Omar Saadoune rend un bel hommage au Jolly Roger des Frères la Côte !….

Philippe GUIGUET-BOLOGNECritique d’art et écrivainPhilippe GUIGUET-BOLOGNE
عز الدين بوركة

 » ينطلق الفنان سعدون من تجربته الجمالية والحياتية للاشتغال على أعماله الصباغية، التي تترك للون إمكانية التدفق والتداخل والصدفة، ما يشكل  » اللامتوقع

عز الدين بوركةباحث جمالي الصورة باعتبارها فضاءا للدشهة
Isabelle MEROSE-KIENAST

Omar Saadoun à travers les méandres de la création, nous interroge sur notre « finitude » physique et notre « infinitude » spirituelle. Cranes, fleurs/fruits, couleurs, autant de messages face au temps qui s’enfuit et ne laisse à la fin des fins que l’essentiel.

Isabelle MEROSE-KIENASTGallery KENTOmar Saadoun ou un désir d’éternité
Blanc Art

The artist challenges the boundary of the traditional visual art, through painting, multimedia work, film and live performance, Saadoune is constantly touching on the pressing matter in the society – the oppressed humanity, the conflicts and the future direction of humanity.

Every painting is like a solo performance of the artist, conveying his idea through the lively images; Provoking the viewers, giving them a strong and refreshing visual impact; powerfully detailed and soothing, inviting the viewers to see through his eyes.

His works are filled with the primitive power of the natural African art; Unpretentious yet profound with his powerful individual voice.

Blanc ArtGallery Macao (China)BLANC ART
Said Housbane

Voir Omar Saâdoune à l’oeuvre est un spectacle hors du commun ! Ses peintures, il les appréhende comme s’il s’agissait de coulures d’encres, de peintures, ou de quelqu’autres substances que ce soit, à travers des sources indéterminées, et ces matières se découvrent entre ses mains une autre vocation…
A mi-chemin entre une figuration à peine perceptible, et une abstraction poussées à l’extrême, à la limite de l’informel, c’est dans le geste/jet brut, brusque, brouillé, que l’oeuvre retrouve ses traits distincts, ses forces explosives et ses composantes éparses et fugitives, et qui font qu’en fin de compte l’oeuvre arrive à tenir toutes les promesses qu’on lui connaît !

Said HousbaneArtist peintreOmar Saâdoune ou « le flux déchaîné »
Aziz CHERKAOUI

Omar SAADOUNE la quarantaine bien remplie appartient à cette génération d’artistes que l’art contemporain a convaincu et, au fil des années il a acquis une maitrise de son expression plastique pour  se distinguer et définir son empreinte.

Ses recherches l’ont mené vers une interrogation de la place et des rapports de l’homme et sa cohabitation avec la nature et ses pairs. Très influencé par le travail de CHERKAOUI, il découvrit que ce monde dans lequel nous vivons, souffre de plusieurs maux dont leurs origines sont la haine, la discrimination, la soif de la domination qui met en péril l’avenir de l’humanité.

Aziz CHERKAOUIPrésident de la Fondation CHERKAOUIPréface
Myriem CHERKAOUI

Omar Saadoune’s pictural creations , depicting colourful explosions  and  victorious skulls, represent an unfathomable meandering through the human  mind , untiringly fighting against a threatening Death and reaching out for a  new , promising morning .

Myriem CHERKAOUI Fundation Art Consultant
OMAR SAADOOUNE 0R A PICTURAL WAVERING BETWEEN DEATH AND LIFE
 ابراهيم الحَيْسن

     في أعماله أكثر من رسالة تنبذ الحرب وتدافع عن السلام وإشاعة ثقافة التسامح، وتنبِّهنا إلى عواقب التعصب والتطرف والانغلاق..في أعماله يحضر الفعل الجمالي كانفعال وجداني وكإدانة صريحة لمنح الحياة بُعدها ومعناها الحقيقيين

ابراهيم الحَيْسنناقد و تشكيليالفن و الالتزام
عماد الورداني

عمر سعدون يشتغل كذلك بفن الفيديو وفنون أخرى حديثة تقوم أساسا على التجريب والاتبكار. يبدو إذن أن هذا الفنان يستقي حياته من مجالات واهتمامات مختلفة، وبهذا يكون قد أعلن تورطه في الحياة دون رجعة

عماد الوردانيباحث و قاصعمر سعدون تجربة إبداعية متورطة في الحياة